Soutenance de thèse de Mary AMOYAL

Ecole Doctorale
COGNITION, LANGAGE, EDUCATION
Spécialité
Sciences du langage
établissement
Aix-Marseille Université
Mots Clés
conversation,multimodalité,sourire,transition thématique,collaboration,relation
Keywords
conversation,multimodality,smile,thematic transitions,collaboration,relationship
Titre de thèse
Le sourire dans les transitions thématiques : analyse multimodale d'interactions conversationnelles en fonction de la relation des interactants.
Smiling in thematic transitions: multimodal analysis of conversational interactions according to the relationship of the speakers.
Date
Mardi 21 Juin 2022 à 14:00
Adresse
Laboratoire Parole et Langage UMR7309 CNRS - Université Aix-Marseille 5 avenue Pasteur 13100 Aix-en-Provence, France
B011
Jury
Directeur de these M. Laurent PRéVOT Aix Marseille Université - Laboratoire Parole et Langage
Examinateur M. Geert BRôNE KU Leuven
Rapporteur Mme Véronique TRAVERSO Ecole Normale Supérieure de Lyon
Examinateur Mme Gaëlle FERRé Université de Poitiers
CoDirecteur de these Mme Béatrice PRIEGO-VALVERDE Aix Marseille Université - Laboratoire Parole et Langage
Rapporteur M. Salvatore ATTARDO Texas A&M Commerce

Résumé de la thèse

Cette thèse porte sur les sourires dans les transitions thématiques de conversations. Ces moments charnières entre deux thèmes font particulièrement intervenir la collaboration des participants. Ainsi, nous avons étudié le sourire des interactants en tant que ressource mobilisée dans cette collaboration. Les sourires sont des expressions faciales très fréquentes mais peu étudiées dans leur rapport avec l'organisation de l'interaction. Parallèlement, nous avons étudié l'effet de la relation des interactants sur cette collaboration. Pour explorer ces questions, 40 interactions de deux corpus (CHEESE! et PACO) ont été étudiées. Dans le premier corpus, les participants se connaissent bien alors que dans le second ils se rencontrent pour la première fois le jour de l’enregistrement. Les sourires des interactants ont été annotés selon l'échelle du Smiling Intensity Scale. Grâce à l'outil de détection automatique des sourires SMAD, développé pour les besoins de cette thèse, nous avons mené une analyse fine du déploiement des trois intensités de sourires. Nos analyses ont consisté à articuler deux approches complémentaires : celles de l'Analyse Conversationnelle et de la Linguistique Interactionnelle via des analyses séquentielles ainsi que l'approche de la Linguistique de Corpus qui a consisté à interroger quantitativement nos données. Cette méthodologie a permis de dégager trois résultats principaux concernant les transitions par rapport à des moments aléatoires des conversations étudiées. (1) Les phases des transitions sont caractérisées par des procédés spécifiques, pour certains invariants quelle que soit la relation des participants. (2) Lorsque le locuteur propose un nouveau thème, une suppression du sourire est plus fréquemment observée. (3) Lorsque l'interlocuteur accepte la proposition thématique il est plus enclin à augmenter l'intensité de son sourire. Cette thèse montre que le sourire est une ressource mobilisée par les interactants lorsqu'ils effectuent des transitions thématiques. A ce titre, cette thèse s'inscrit dans la lignée des travaux plaidant pour une prise de compte du sourire comme ressource à prendre en compte dans l'analyse multimodale des interactions.

Thesis resume

This thesis focuses on smiles in thematic transitions of conversations. These moments of negotiation between two themes particularly involve the collaboration of the participants. We have thus studied the role of smiles as ressources of this collaboration. Smiles are very frequent facial expressions but have not been studied in their relation to the organization of the interaction. In parallel, we studied the effect of the interactants' relationship on this collaboration. To explore these issues, 40 interactions from two corpora (CHEESE! and PACO) were studied. In the first corpus, the participants know each other well, while in the second they met for the first time on the day of the recording. Smiles of the interactants were annotated according to the Smiling Intensity Scale. Thanks to the automatic smile detection tool SMAD, developed for the purpose of this thesis, we conducted a fine-grained analysis of the deployment of the three smile intensities. Our analyses consisted in articulating two complementary approaches: those of Conversational Analysis and Interactional Linguistics via sequential analyses as well as the approach of Corpus Linguistics which consisted in quantitatively interrogating our data. This methodology allowed us to identify three main results concerning transitions in relation to random moments in the conversations studied. (1) The phases of transitions are characterized by specific processes, some of which are invariant regardless of the relationship of the participants. (2) When the speaker initiates a new topic, a suppression of the smile is more frequently observed. (3) When the addressee accepts the thematic proposal, he is more inclined to increase his smile intensity. This thesis shows that the smile is a resource mobilized by the interactants when they make thematic transitions. For this reason, this thesis is in line with the work arguing for the inclusion of the smile as a resource to be taken into account in the multimodal analysis of interactions.